Posted on 29 juin 2012 in Referencement | 40 comments

Le référencement d’un site Web, statique ou dynamique WordPress, c’est long et complexe. Témoignage. Aujourd’hui je vous propose une petite histoire pratique et concrète de référencement SEO d’un site Internet. Ce qui peut changer en terme de conversion d’un site statique en html/php vers WordPress, de l’impact des redirections 301, du référencement naturel et de la lutte avec Google lors de l’application de Google Penguin, ou au contraire de l’utilisation pleinement harmonieuse avec les outils Google.

seo wordpress
Comme webdesigner, j’ai eu le plaisir de m’occuper de FileZilla.fr
Il s’agit du site francophone du très célèbre logiciel client FTP, FileZilla. C’est un logiciel Open Source absolument indispensable pour toute personne qui possède ou assure la gestion d’un site Web. Au départ le site était proposé depuis plusieurs années sous la forme préhistorique de pages en html/php. Je l’ai transformé en site WordPress en novembre 2011. Mon cahier des charges concernait essentiellement la partie développement et design, mais j’ai effectué un travail de base en référencement naturel

Voici la petite histoire du site FileZilla.fr

1° Conversion site statique en WordPress

  • Conversion du vieux site html en site WordPress sur un template (thème WordPress) fabriqué par mes soins
  • Changement d’hébergeur et d’infrastructure : passage d’un pack perso chez OVH qui ne coûte que le prix du nom de domaine, à un serveur dédié chez o2switch (où il n’est pas tout seul)
  • Intégration du site WordPress dans une plateforme de blogs concernant les logiciels, en réseau
  • Fusion et réécriture partielle de certains contenus
  • Changement de structure des liens, donc mise en place de redirection 301
  • Installation et configuration d’un module SEO. D’abord le plugin Infinite Seo, un plugin fork de Yoast, et en réseau.
  • Note Update 2 juillet 2012: du moins dans les premiers 6 mois pour raisons techniques, car ensuite j’ai forcé la main suite à Google Penguin avec le module wordpress Seo du bien connu développeur néerlandais,. Parce que ce plugin a changé.
  • Note update 6 août 2012 : après 3 mois, j’ai remis et reconfiguré le plugin initial Infinite Seo, décidément plus à même de gérer le référencement d’une plateforme de sites ou blogs. Le changement s’est fait sentir en 24 heures…
  • Installation d’un sitemap

Le passage en serveur dédié a aussi forcément joué un rôle en soi, vu que dans le référencement, la vitesse et la performance d’un site jouent un rôle majeur
A ce sujet, le site pourrait encore être plus rapide, mais les choix opérés obéissent également à d’autres contraintes et objectifs du réseau wpmu.
Google Analytics était déjà installé, nous aurons donc l’avant/après statistique. Le site occupait la 1ère place dans Goggle sur le mot clef FilleZilla.

Résultat:

  • Navigation plus rapide
  • Ne bouge pas de la première place dans Google
  • Triplement des visites!
  • Concernant les redirections 301, RAS, pas de changements statistiques sur un moyen terme (une semaine).

Une belle croisière ensoleillée de plus de 6 mois. Bon, nous avons subi un tas de soucis qui n’ont rien à voir, liés à l’hébergement et autres phases de tests et d’observations que nous avons voulu faire.

2° Google Penguin et Référencement d’un site Web

Fin avril 2012, le changement d’algorithme de Google, appelé Google Penguin, provoque un raz de marée mondial sur le référencement des sites web.
Google Penguin débarque la place de FileZilla de la 1ère place à la 5e. Ce qui au passage lui fait perdre la moitié de ses revenus publicitaires.
Pourtant il n’y a que des bons contenus réellement pertinents et réels et sans duplicate content, ni chipotages et faux contenus ou autres techniques litigieuses de black hat. Ce qui va fort heureusement le sauver du total naufrage.

google penguin infographic

3° Ajustement du SEO référencement naturel

Me voici mandatée pour sauver ce naufrage dans une petite mission de correction du référencement naturel (budget minimal hein, pas possible d’y consacrer des semaines, simplement parce que ça n’aurait aucun sens).

  • Je reformule tout : réécriture des contenus éditoriaux des pages essentielles du site
  • Changement en amont dans la configuration du module seo installé sur le réseau wpmu
  • nouveau sitemap
  • Diminution des mots-clefs (de 10 à 4)  pour affuter la concurrence et en fonction de celle-ci.
  • Insertion de nouveaux mots clefs à des endroits plus stratégiques

Résultats: une semaine après, début mai, on revient de la 5e à la première place dans Google. Ouf !

4° Nivellement SEO et calme après la tempête

Deux mois s’écoulent. Google Penguin se déploie sur la Toile , joue les tsunami, et se stabilise.  Le site cède une place devant son concurrent le plus sérieux : le site officiel du logiciel, encore plus visité, mais anglophone (sur google.fr, évidemment filezilla.fr reste à la 1ère place). Les gros concurrents du site FileZilla.fr sont le site officiel en anglais, cnet, et commentçamarche (à la louche, pour faire simple).

Résumons

  • Améliorer la performance d’un site, notamment via WordPress et via un hébergement sérieux, reste une valeur sûre, ce qui est toujours incontournable pour un site à vocation professionnelle .[1]
  • Penguin a pris la moitié du référencement, donc du trafic du site de mon client, au bénéfice du site effectivement plus pertinent quant au contenu puisque officiel, plus visité encore, et plus complet. Du point de vue de l’internaute, je me dis que c’est juste. Du point de vue webmaster et de mon client, je me demande s’il y a encore moyen de lutter contre ça [2]

Voilà, j’espère que cette petite histoire aidera à comprendre ce qui peut se passer dans la vie d’un site web et pourquoi.

A propos de performance, le présent blog doit être amélioré… y m’énerve. Cette bonne résolution fait partie de mes devoirs de vacances.

Qu’en pensent mes lecteurs amoureux du SEO sur la question ?

 

Note update 6 août 2012 :

Retour un mois plus tard. Hélas, Google Penguin a vraiment pénalisé filezilla.fr.

Ce n’est pas le site lui-même qui est fautif, mais le fait qu’il appartienne à un réseau type plateforme de blogs. Je suis en charge d’un réseau wordpress multisites de centaines de sites WordPress. Donc la même IP. Impossible de cacher cette information technique à Google, les serps sont devenus dédaigneux. Autrement dit, ce qui hier était un avantage devient pénalité. J’ai bataillé dur pour remonter et repêcher le site, il est à l’heure actuelle en train de remonter progressivement et devrait se stabiliser d’ici un mois. C’est ça, le référencement : impossible de fixer les choses, c’est toujours en continu, il faut toujours faire et défaire. Le seul moyen de faire le strict minimum à long terme est de s’en ternir à des procédés vraiment… naturels 😉

 

notes    (↵ returns to text)

  1. Remarque qui m’amène à une parenthèse digressive concernant les pros ou futurs pros qui ont les moyens, mais ne veulent absolument pas s’offrir les services d’un webdesigner, sous prétexte qu’ils ont une vision de leur site, ou qu’ils veulent le faire eux-même « pour apprendre ». Un vrai « professionnel » a-t-il vraiment le temps de consacrer des semaines et des mois à la fabrication et gestion du site Web de sa société ?? ). Lequel site fabriqué avec un logiciel en ligne ou téléchargé, bricolé avec amour, certes, en 3 heures ou deux jours, et puisque tout leur entourage dit (évidemment) que ledit site est super et beau, donc ça va n’est-ce pas ? ce qu’on ne sait pas n’existe pas c’est bien connu).
  2. Sans tomber dans les mesures extrêmes, on peut toujours tout faire, on peut aussi ne plus dormir et s’occuper du référencement d’un site à plein temps, mais Time is money, le budget dépensé doit être logique, ici on parle uniquement de mesures simples et rapides (2-3 jours de travail, c’est le temps consacré pour ce site en matière de référencement, donc svp, évitons les « tu aurais pu faire ceci ou cela » qui impliquerait encore des journée de travail, l’investissement temporel n’est pas gratuit, ni pour le professionnel, ni pour le client qui a un métier autre que le Web.