Les clients de SFR (ou les clients récupérés malgré eux depuis Neuf ou Club Internet) reçoivent avec leur connexion ADSL2 un espace personnel de 1giga (1024MB) avec 3 bases de données gratuites. Ce qui veut dire que vous pouvez avoir plusieurs pages persos différentes dont la gestion est modifiable à souhait (suppression et création) et théoriquement faire pointer plusieurs nom de domaines vers plusieurs URL de cet espace personnel. Alléchant ! Oui, mais. Un gros mais. Vous ne pourrez rien en faire de professionnel ni quelque chose qui réponde aux besoins et standards d’un vrai blog. (Cet article se limite aux pages persos inclues dans l’abonnement ADSL, il ne concerne pas l’offre des blogs SFR sur TypePad).

Avoir les yeux plus gros que le ventre

Avoir les yeux plus gros que le ventre

Les amoureux de WordPress et du blogging  seront tenté d’utiliser cet espace gratuit pour y installer un WordPress. Est ce possible ? Oui. Est ce fiable à long terme ? Je ne sais pas.

D’une manière générale, chez SFR, qui profite de son « succès » après rachat de Neuf, Club Internet, Cegetel et 9Online,  les clients de SFR font régulièrement face  à un gros souci de saturation du serveur. Les bugs ne se limitent pas à la connexion ADSL. La télévision sur PC ne fonctionne pas, lenteur lors de la navigation générale (pour accéder au compte, assistance, accès à ses pages), déconnexions intempestive, rebootages successifs et j’en passe.

J’ai donc testé la chose pour vous . L’installation y est facile, j’ai même réussi à installer plusieurs WordPress version beta 2.9 sur une même base. WordPress en version mis à jour n’y est utilisable que depuis juillet 2009. Vont-ils s’adapter ? Améliorer ? Il est certain que cette offre n’est pas à comparer avec les prestations d’un vrai hébergeur. Les anciens clients de Club Internet et Neuf, entre autres, ont payé le prix cher du rachat de leur Faï (perte de l’acquis du référencement de leur site web, longue attente pour le transfert d’adresse, perte de fonctionnalités).

Limitations

SFR a phagocyté bien des Faï français

SFR a phagocyté bien des Faï français

– Est-ce optimisé ou optimisable ? Non.

Il est bon de rappeler que cette offre n’offre pas les mêmes prestations d’un vrai hébergeur. Ils ne sont pas sur Apache, d’où l’impossibilité actuelle de configurer un URL Rewriting et un fichier htaccess convenable.

– Le problème le plus sérieux est la lenteur d’accès à sa base de données, voire l’impossibilité d’afficher ses tables dans mysqladmin.

En m’y connectant 4 fois en 48h, un seul accès m’a livré mes tables. Mais une fois rendu là, impossible d’effectuer la moindre requête, pour cause de lenteur. On s’y connecte, on attend pour ne voir s’afficher qu’une liste des tables sans leurs options. A quoi bon ? Dix minutes ou parfois impossible, je vous laisse imaginer les conséquences de cette lenteur sur toute opération que vous voudriez y faire. Ce qui met en péril aussi bien la possibilité de faire une sauvegarde de votre blog via l’exportation de votre base que la migration de votre blog ou site web ailleurs.

Y a t-il un support technique pour cette fonction ? Non. Ce dont vous serez averti dans votre espace personnel SFR, en rouge et en gras, par la phrase suivante :

Nos conseillers n’assurent pas le support de ces outils de développement (aussi bien PHP que SQL)

En clair, toute demande d’info à ce sujet se traduit par un silence frustrant ou renvoi vers le forum. Car c’est tout ce qui existe : un forum pour les pages persos SFR. Mais pour l’avoir parcouru longuement, je constate que la plupart des demandes un tantinet trop techniques ou sérieuses sont demeurées sans réponse aucune.

– Considérer aussi le déménagement éventuel en cas de changement de serveur. Ce qui se gère, mais c’est un point sérieux.

– L’adresse du blog est obligatoirement du type http://vous.perso.sfr.fr

– Le flou autour du nom de domaine. A ce jour je n’ai trouvé aucune information à ce sujet. Apparemment impossible. A tout hasard, j’ai déposé une question en ce sens dans leur forum.

– La limite des requêtes php et scripts est de 28MB et n’est pas augmentable (réponse officielle). Contrairement aux 32MB de l’espace gratuit chez Free.

Ce qui est tout juste suffisant pour utiliser WordPress mais ne manquera pas de générer une erreur « Fatal error: Allowed memory size of » dès l’utilisation de quelques plugins ou pour certains plugins gourmands  (sur le sujet, on peut lire cet article en anglais WP Benchmark à propos des pré-requis mémoires de WP).

– A ce jour, nombreuses fonctions sont interdites ou limitées, dont deux très essentielles:

Fonction Email bloquée. Pas question d’avoir une page ou un plugin de contact ni Newsletter. Pas question non plus d’utiliser la fonction de WordPress qui permet de publier un article par envoi d’email.

La connexion à un serveur distant est bloquée. Sauf si vous configurez le proxy dans le fichier wpconfig.php. Sans cet accès au serveur distant, un antispam aussi indispensable que Askimet est impossible. (voir méthode résolution au bas de cet article)

Si vous désirez permettre à un utilisateur d’uploader un fichier, il vous faudra bidouiller dans le core. Taille maximum d’un fichier uploadable : 5Mo.

Phpinfo étant interdit, htaccess non configurable, il faudra espérer que le php5 par défaut demeure.

Quant aux opérations automatiques dans le tableau de bord de WordPress (installation de thèmes et extensions), je n’ai pas réussi à les faire fonctionner, ce qui me semble logique vu ce qui précède.

Liste officielle des fonctions interdites :

  • get_current_user
  • php_uname
  • putenv
  • set_time_limit
  • getmyuid
  • getmypid
  • dl
  • ini_alter
  • ini_restore
  • ini_set
  • exec
  • passthru
  • system
  • popen
  • pclose
  • leak
  • mysql_list_dbs
  • listen
  • disk_total_space
  • disk_free_space
  • realpath
  • tmpfile
  • link
  • shell_exec
  • proc_open
  • chroot
  • openlog
  • closelog
  • syslog
  • flock
  • socket_create_listen
  • socket_accept
  • socket_listen
  • sleep
  • usleep
  • set_include_path
  • restore_include_path
  • symlink
  • imagerotate
  • phpinfo
  • mail
  • posix_getpwuid
  • posix_kill

Bref, pour ma part cet espace perso n’est pas adapté à WordPress (ou tout autre CMS), même si une installation y est possible. Ou plutôt pas adaptée à un blog sérieux, encore moins professionnel. Dommage, car 1 giga et 3 bases de données sont en soi un beau cadeau pour un abonnement ADSL/TV/Téléphone à 30 euros/mois. Mais inopérant. S’ils corrigeaient ces restrictions pour devenir hébergeur et assumaient le mapping de domaine, la concurrence tremblerait. Mais n’est pas hébergeur improvisé qui veut, même une grosse et grasse société repue de clients rachetés malgré eux.

Mais si vous désirez quand même l’utiliser pour vos tests, voici quelques infos utiles:

INSTALLER UN WORDPRESS SUR VOS PAGES PERSOS SFR

Je ne reprendrai pas la procédure propre à SFR car elle est expliquée ici, complétée par ces infos.

Juste vous dire que vous devriez d’abord et avant tout choisir le radical de votre futur URL (nom avant le .perso.sfr.fr). Pour ce faire, allez dans votre compte et créez une adresse Email avec le nom désiré. Le radical de ce mail sera votre radical URL (par exemple si vous créez un jacob@sfr.fr, votre url sera http://jacob.perso.sfr.fr

Toujours dans votre compte, activez ensuite le blog relié à cette adresse. Puis créez une base de donnée. Attention, le vrai nom de votre base de données utilisable pour un WordPress sera : radical du mail-nom choisi pour la base.

Exemple: vous avez créé jacob@sfr.fr. Puis vous avez créé une base de données répondant au nom de blog2010. Le nom de votre base de données à mettre dans wp-config.php sera donc ‘jacob-blog2010’

Pour SFR, le fichier wp-config.php est à remplir comme suit:

Si vous n’avez jamais installé WordPress, des tutoriaux sous forme de vidéo pour grands débutants sont disponibles chez www.videonoob.fr. Et sous forme texte dans le Codex francophone.

A noter que si vous avez un message  « header already sent », c’est que votre fichier wp-config.php comporte des espaces inutiles. Voir la réponse dans le Codex anglophone.

Pour administrer votre base de donnéeshttp://sqladmin.sfr.fr

Pour utiliser FTP en ligne : ftpperso.sfr.fr/ (vous pouvez aussi uploader votre WordPress par là)

(attention, vos identifiants et mots de passe ftp et sql sont différents et modifiables)

Nom de la base de données: radical de votre email-nom que vous avez choisi pour votre base de données (ex: jacob-blog2010)

Nom de l’utilisateur: radical de votre email de blog (ex: jacob pour jacob@srf.fr)

Localhost: bases.sql

Mot de passe SQL: fourni dans votre espace compte pages persos juste après la création de votre base de données

Dans notre exemple, cela donnera donc :

1
2
3
4
5
6
7
8
/** Le nom de la base de données de WordPress. */
define('DB_NAME', 'jacob-blog2010');
/** Utilisateur de la base de données MySQL. */
define('DB_USER', 'jacob');
/** Mot de passe de la base de données MySQL. */
define('DB_PASSWORD', 'votre_mdp_de_bdd');
/** Adresse de l'hébergement MySQL. */
define('DB_HOST', 'bases.sql');
/** Le nom de la base de données de WordPress. */
define('DB_NAME', 'jacob-blog2010');
/** Utilisateur de la base de données MySQL. */
define('DB_USER', 'jacob');
/** Mot de passe de la base de données MySQL. */
define('DB_PASSWORD', 'votre_mdp_de_bdd');
/** Adresse de l'hébergement MySQL. */
define('DB_HOST', 'bases.sql');

Profitez en pour personnaliser votre préfixe WordPress, au lieu de laisser par défaut la ligne:

1
$table_prefix  = 'wp_';
$table_prefix  = 'wp_';

Vous pouvez choisir le nom de cette table, alors soyez explicite, surtout si vous installez plusieurs WordPress sur la même base de données:

1
$table_prefix  = 'monchoix_';
$table_prefix  = 'monchoix_';

Et tant qu’à faire, réduisez à une révision automatique ou désactivez les révisions automatiques de WP…

1
define('WP_POST_REVISIONS', 1);
define('WP_POST_REVISIONS', 1);

ou

1
define('WP_POST_REVISIONS', FALSE);
define('WP_POST_REVISIONS', FALSE);

Ne reste plus qu’à vous connecter :

http:/votreradicalEmail.perso.sfr.fr/wp-login.php

Update (suivant réponse du support de SFR) : En l’état actuel, non. Pas d’évolution envisagée puisqu’elle implique une évolution de type commerciale.  Quelques améliorations techniques possibles suivant que les équipes techniques se mettent au travail pour appliquer quelques correctifs).

2e Update: Connexion au serveur distant via la configuration d’un proxy.

Configurer le proxy dans le fichier wp-config.php pour l’accès à un serveur distant

Ouvrez votre wp-config.php et repérez la ligne

1
define ('WPLANG', 'fr_FR');
define ('WPLANG', 'fr_FR');

Ajoutez dessous :

1
2
define('WP_PROXY_HOST', '10.111.154.5');
define('WP_PROXY_PORT', '3128');
define('WP_PROXY_HOST', '10.111.154.5');
define('WP_PROXY_PORT', '3128');

Et tant qu’à faire, si vous êtes passé en WordPress 2.9, vous pouvez utiliser la fonction réparation automatique de votre base de données en ajoutant:

1
2
/** nouveauté de la version 2.9, fonction réparation automatique de la votre base de données, utile en cas de crash */
define('WP_ALLOW_REPAIR', true);
/** nouveauté de la version 2.9, fonction réparation automatique de la votre base de données, utile en cas de crash */
define('WP_ALLOW_REPAIR', true);

Autres fonctions utiles :

1
2
3
4
5
6
7
8
9
/** fonction ne pas garder plus de 1 revision des posts */
define('WP_POST_REVISIONS', 1);
/** fonction désactiver toutes les revisions des posts */
define('WP_POST_REVISIONS', FALSE);
/** fonction vidage poubelle après 10 jours */
define( ‘EMPTY_TRASH_DAYS’, 10 );
/** enlever totalement la fonction poubelle */
define(’EMPTY_TRASH_DAYS’, 0);
/** C'est tout, ne touchez pas à ce qui suit ! Bon blogging ! */
/** fonction ne pas garder plus de 1 revision des posts */
define('WP_POST_REVISIONS', 1);
/** fonction désactiver toutes les revisions des posts */
define('WP_POST_REVISIONS', FALSE);
/** fonction vidage poubelle après 10 jours */
define( ‘EMPTY_TRASH_DAYS’, 10 );
/** enlever totalement la fonction poubelle */
define(’EMPTY_TRASH_DAYS’, 0);
/** C'est tout, ne touchez pas à ce qui suit ! Bon blogging ! */

Ressource:

Merci à Antoine du support de Neuf/ SFR pour ses réponses.

Publicités