Posted on 28 décembre 2009 in Wordpress | 3 comments

hébergeur Free

Free

Petit retour de test pour la compatibilité d’un site web hébergé par Free avec la nouvelle version WordPress 2.9-beta-1. Bonne nouvelle, pour une fois la mise à jour n’a causé aucun problème. Elle fonctionne parfaitement. Ce qui n’est pas le cas de la version 2.9, générant des erreurs invisibles au premier abord. Prenez donc directement la version corrigée, encore en bêta mais c’est mieux que rien, l’officielle arrive.
J’ai du m’y prendre à deux fois pour l’upload des fichiers WordPress. La première fois, le tableau de bord était tout cassé. Signe que quelque chose ne tournait pas rond, le 2e upload, correctement exécuté (ma connexion était mauvaise ce jour-là), a confirmé ce diagnostic. Rien à signaler non plus du côté de plugins incompatibles avec Free / 2.9.1.

Même test chez l’hébergeur Online (qui partage le même réseau de bande passante).

Liste plugins testés (sauf Simple tag pour le moment) :

akismet, rss-includes-pages, dewplayer-flash-mp3-player, get-the-image, google-sitemap-generator, all-in-one-seo-pack, quartz, quicksubscribe, really-simple-captcha, statpresscn, stats, subscribe2, feedburner_feedsmith_plugin, wp-db-backup, wp-dbmanager, add-rss, pagemash.

Pour les détails d’un bon mariage entre Free et WordPress, lire WordPress et Free.

Comme d’habitude, à condition que votre hébergeur soit en php 5. Vérifiez ce point si vous n’en êtes pas certain.

Update 5/01/2010:

Tout se passe bien aussi entre Free et la version 2.9.1. officielle. Si vous avez malgré tout des problèmes avec votre première installation ou mise à jour, vérifiez les points du tuto énoncé ci-dessus (.htaccess adéquat et une version wordpress 2.9.1).Si tout plante, essayez ceci :

1° Allez dans votre phpmyadmin (ou utilisez le plugin wp-dbmanager) et optimisez votre base de données. S’il s’agit de votre première installation, votre blog est vide, vous pouvez supprimer les tables de votre base de données.
2° Via ftp, supprimez votre wp-config.php, corrigez les éventuelles erreurs de connexion puis rechargez un tout propre (attention, n’introduisez pas d’espace blanc entre le début de ce fichier et le premier ou le dernier <? ).
3° Idem avec votre fichier .htaccess.
4° Ouvrez votre navigateur, videz le cache, les fichiers temporaires et l'historique (dans les options de votre navigateur) puis allez à l'adresse de votre blog. Suivez les instructions d'installation ou de mise à jour.
5° Si un problème subsiste, téléchargez une version propre du dernier WordPress et uploadez-la par ftp.
6° Ne touchez pas aux permaliens, sauf via phpmyadmin si vous savez ce que vous faites.