Posted on 13 avril 2010 in Wordpress | 4 comments

(article mis à jour le 7 mai pour le multi-sites)

Wordpress 3.0.

Un bon vent souffle dans WordPress 3.0.

WordPress 3.0 arrive en mai. Temps de se plonger dans nos Templates et functions.php.

Emballée, je suis. Ai testé la bête en local. Enfin de vrais grands changements et un potentiel décuplé.

– Nouveau thème par défaut enfin utilisable par le néophyte sans rougir de honte. Vraiment mieux. A visualiser là : Twenty Ten. Ce thème est personnalisable par un débutant (changer le fond et la bannière). Et déjà la traduction française de ce thème est offerte par un blogueur sympa, Hregrin de Casual Geek.

– Choix dès l’installation de son login et mot de passe (au lieu du ‘admin’ qu’il fallait changer ensuite par sécurité)

Modules de publications par genre (Custom Type Post) viendront s’afficher dans le tableau de bord, à l’instar des onglets pages et articles pour de nouvelles fonctionnalités au besoin. Vous pourrez classer vos articles par type de publications dans des menus et onglets personnalisés.

– Multi-sites de par la fusion entre le WordPress classique et WPMU

Gestion de menu avancée concoctée par Woothèmes.On pourra donc créer ses propres menus et les intégrer où l’on veut.

Modèle spécifique pour un auteur précis. Soit la possibilité de créer des templates author par la fonction get_author_template(). Ex. : author-lashon.php ou albert64.php pour un utilisateur enregistré sous le login albert64.

Canonical Plugins : les plugins seront désormais développés et pris en charge par la communauté plutôt que par leur seul créateur. Ceci devrait assurer leur continuité même au cas où leur développeur initial l’abandonne.

– Guide débutant intégré

– Tout ceci et une taxonomie configurable (ratings) tendent vers une meilleure intégration d’un projet vraiment CMS plutôt que blog bricolable pour ce faire.

On peut d’ores et déjà la tester en beta : WordPress 3.0, Beta 1

WP.3.0

Dit trop rapidement, pour profiter de ce potentiel, on peut déjà ajouter ces lignes à nos projets en local ou démos de développement (mais testons d’abord et surtout attendons les derniers changements et mises au point ).

Dans functions.php :

Pour le nouveau Gestionnaire de Menus:

1
add_theme_support( 'nav-menus' );
add_theme_support( 'nav-menus' );

qui sera appelé dans un Template par

1
< ?php wp_nav_menu(); ?>
< ?php wp_nav_menu(); ?>

Pour pouvoir modifier l’arrière-plan du thème par défaut:

1
add_custom_background();
add_custom_background();

Module d’articles (Custom Type Post). Par exemple un module pour les vidéos:

1
2
3
4
5
6
function post_type_videos() {
register_post_type( 'videos',
array( 'label' => __('videos'), 'public' => true, 'show_ui' => true ) );
register_taxonomy_for_object_type('post_tag', 'videos');
}
add_action('init', 'post_type_videos');
function post_type_videos() {
register_post_type( 'videos',
array( 'label' => __('videos'), 'public' => true, 'show_ui' => true ) );
register_taxonomy_for_object_type('post_tag', 'videos');
}
add_action('init', 'post_type_videos');

Pour avoir un multi-blogs ou multi-sites

J’ai testé la fonction multi-sites en local. Cela fonctionne parfaitement. Du moins pour la création et l’installation de plusieurs nouveaux blogs à un existant. Reste à déchiffrer comment on fait pour relier d’autres anciens blogs existants. Il s’agit de chipotage dans la base de données. Je cherche, je crois être sur la bonne voie, si j’arrive à tout mettre au clair je reviens avec un nouvel article sur ce sujet. Pour la procédure simple en cas d’installation et création de nouveaux sites à votre blog principal, il faut :

– Juste ajouter dans wp-config.php cette ligne :

1
define ('WP_ALLOW_MULTISITE', true  ) ;
define ('WP_ALLOW_MULTISITE', true  ) ;

– Faire une copie sauvegarde de vos fichiers wp-config.php et .htaccess.

– Créer un sous-dossier vide dans wp-content intitulé blogs.dir

Ce dossier recueillera les fichiers médias des divers blogs ou sites. La suite est assez simple. Une fois cela fait vous retournez dans votre panneau d’administration. Il suffit de suivre les directives dans le tableau de bord (n’essayez pas avec votre blog en ligne, attendons la version définitive de WP). En gros, on vous dira de copier-coller dans vos deux fichiers htaccess et wp-config quelques morceaux de code. Choisir quelques options et c’est tout.

Documentation :