LASHÔN - WordPress Création Sites Internet

Navigation Menu

Ces hébergeurs qui fâchent : Online Dédibox

Ces hébergeurs qui fâchent : Online Dédibox

Posted on 14 mai 2010 in Internet | 8 comments

Online, Free et Dédibox appartiennent au groupe Iliad, même infrastructure technique. Pourquoi payer alors que Free est gratuit?

Depuis deux ans je maintiens la partie technique du site web d’une personne chez Online.net. Crispations et prises de têtes récurrentes. Ils n’ont jamais eu de console FTP pour charger via le web.  Leur FAQ ne sert à rien, il faut deviner presque tout. A l’époque j’avais réalisé ce gros site pour une auteure, un Web + Blog assez complexe qui la délivrait d’un ancien site en html amateur mal fichu, mais bien plein. Bref il fallait tout refaire.  Ce n’est rien, fabriquer un espace Web est passionnant. Perdre son temps à déchiffrer (deviner plutôt) des informations pour pouvoir mettre en ligne, c’est franchement pompant. Passons.  J’ai perdu des heures alors à fouiller le moindre recoin d’Online pour avoir accès à ce qui devrait être fourni dans un simple mail. Des logs de connexion totalement différents, des noms de base et de serveur ftp complexes et bizarres (répétition du login sans point puis avec point). Imaginez un Newbie là-dedans ?

Free est plus libre que sa version payante...

Puis, pour l’utilisation de WordPress, aucune mise à jour automatique possible, faut tout faire manuellement. Pour ce mauvais service cette personne paie 42 euro / an avec une seule base de données, 500M et rien comme options. En sus, je ne vous raconte pas le nombre de fois où via Filezilla j’ai été amenée à recommencer le trèèès lent chargement d’un WordPress durant les périodes de mise à jour (30 minutes… fois deux). Planté, l’upload. Quand il n’était pas inaccessible. J’avais moins de problèmes avec mes vieux sites web sur Free… pourtant c’est la même enseigne, sauf que l’un est payant l’autre gratuit.

Online nous laissera-t-il les quitter sans encombre ?

A force de me voir souffrir, elle accepte de changer d’hébergeur. D’autant que ce sera moins cher, plus stable, plus gros, plus pratique (mise à jour et installations de plugins ou autre automatiques. Bref, que des avantages. Elle commande donc hier un pack initial chez 1&1, paie, tandis que je commence à préparer la migration sur le même nom de domaine d’un hébergeur à l’autre.

De Online à 1&1.

Je m’attendais à devoir attendre. Non. 1&1 fait dans la célérité. Commandé hier matin, tout est prêt et activé ce matin, soit moins de 24h plus tard.

Manger ou être mangé, tel est le sort de toute entreprise commerciale.

Pour migrer d’un domaine à l’autre j’ai besoin de sauvegarder sa base de données. Surprise à tester par vous-même : le lien habituel chez Online.net affiche désormais ‘Forbidden Access. Plus rien. M’enfin… Très pro tout ça… J’ai demandé à la propriétaire du site si elle avait reçu une info de changement.  Rien. Recherche sur Google, introuvable. Mais je finis pas comprendre que Dédibox a fusionné avec Online. Quel rapport ? C’est là où ça devient marrant. Le lien qui va me ramener chez Online c’est… Dédibox. Online modifie ses liens sans prévenir ses clients. Vraiment pro.

Désormais, pour accéder à Online il faut passer par la console Dédibox, alors que ces derniers sont passés chez Online. Oui, oui.

Si vous cherchez Dédibox ou Online sur Google, aucun lien ne fonctionne, sauf un : Console Dédibox (pour accéder à votre compte Online.net…)

En fait Online s’est associé avec Dedibox (Free-Online-Dedibox même combat du groupe Iliad). D’accord, c’était il y a un an, mais comment le savoir puisqu’ils viennent à l’instant d’actualiser leur site (sans exagérer, c’est une affaire de minutes). Il fallait deviner. C’est comme la Loi : nul n’est censé ignorer la loi, nul n’est censé ignorer le déménagement de son hébergeur. Ni le faite et que c’est désormais en se connectant chez Dedibox que l’on accède à son compte Online, alors que la pub pour l’hébergement est sur le site Online. Vous suivez ?

Chez 1&1, la réponse au transfert de domaine n’a pris que deux heures. Malheureusement, le domaine est verrouillé: Registar Lock.

Donc, satisfaite de la rapidité du processus, nous voilà maintenant bloqué à l’administratif. La poste, les bureaux, quelque employé débordé mal payé et surchargé trouvera peut être un de ces jours le temps de répondre favorablement à la demande de déverrouillage. A suivre.

Le site était pourtant prêt en moins de 20h entre le moment de la commande, du paiement, de l’activation, de la création de la base de données, upload du site, configuration des bon répertoires cibles, tout est ok si vite.  Online m’aura encore pris la tête une fois de plus. Une solide cette fois.

Notez qu’en sus j’ai joué de malchance car visiblement hier Online était en maintenance. A la minute où j’achève cet article, leur lien est enfin accessible… pour quelques minutes, parfois oui parfois non, après 24h de néant sur la Toile.

Update 17h : Apparemment il n’y aura pas d’ennui. L’unique difficulté aura été de trouver les bons liens et une fois dans la console les infos pertinentes, vous savez comment c’est…jamais très clair. Un mail de ma part via cette console au service de support a trouvé réponse deux heures plus tard, c’est en cours de déblocage. Cela se traduit par une procédure automatique, un mail de Bookmyname (le Registrar sous-traitant de Free, Online et Dédibox) qui avertit en majuscules que nous allons « perdre le nom de domaine » d’ici au 19 mai si on ne clique par sur un lien pour refuser (mais pas de lien pour accepter plus vite). Au-delà le transfert sera automatique. Migrer un site n’a rien de difficile pour moi, mais encore une fois je pense aux gens pour qui l’informatique et tous ces machins techniques aux noms barbares qui leur refilent une grosse migraine et les laisse sur le carreau du je-n’y-comprends-rien.

Voilà narrée l’histoire d’une migration d’hébergeur pour le nom de domaine et hébergement, au cas où ça servirait à d’autres. Finalement cela se déroule assez vite et bien, si on y passe le temps nécessaire pour fouiller. Comme d’habitude pour tout service commercial quelque soit le domaine du service. Mais il y en a de pires qui vous bloquent à coup de frais de résiliation ou en chemins longs et tortueux, c’est donc une histoire qui finit bien mieux que mille autres que j’ai pu lire sur des forums et des blogs.

Côté technique voir Transférer son nom de domaine et changer hébergeur

LIRE

Comment changer les permaliens de WordPress pour Free

Comment changer les permaliens de WordPress pour Free

Posted on 22 avril 2010 in Wordpress | 29 comments

-cet article est un brouillon mais comme il est utile et annoncé par un autre article je le mets en ligne avant de revenir plus clairement dessus (ajout d’images) –

NE TOUCHEZ PAS AUX PERMALIENS VIA WORDPRESS. PASSEZ PAR VOTRE BASE DE DONNÉES SQL

Non, nous les WordPressiens ne nous laisserons pas intimider par un hébergeur dans notre souci d'avoir des URL propres

Dans la majorité des cas, tenter de changer les permaliens dans votre tableau de réglages générera une belle erreur 500 dont vous ne sortirez au mieux qu’une demi-heure plus tard.
Sachez que le seul fait de cliquer sur le réglage « permaliens » dans WordPress génère cette erreur… Non seulement ne changez rien mais n’allez même pas visiter ce réglage. Alors pas de beaux permaliens avec Free ? Si.

Mais si vous lisez ceci c’est que vous êtes probablement déjà planté (pas vous, votre blog). Donc si cela vous est arrivé, commençons par vous sortir de là. Pour les autres sautez au paragraphe suivant.

Se sortir d’une erreur 500 suite à une tentative de changement de permaliens

vous devez supprimer par ftp, le fichier .htaccess généré par WordPress, vider le cache de votre navigateur, vous reconnecter puis remettre le réglage par défaut. Bien souvent plusieurs tentatives sont nécessaires puisque le fait de cliquer dans le tableau de bord sur ce réglage génère une erreur… donc vous devrez faire cette opération deux fois.

Changer les permaliens

Permaliens

Le seul fait de cliquer sur le réglage "permaliens" dans WordPress génère un Rewrite Rules dans votre fichier .httacces, ce que Free ne supporte pas

D’emblée je dois vous dire que certaines rares personnes disent avoir réussi à changer leur permaliens tout en étant hébergé chez Free via leur tableau de bord WordPress. Mais ils ne savent ni pourquoi ni comment, et le mode opératoire qui fonctionne pour eux n’est pas commun à tous. Autrement dit, plutôt aléatoire et bidouillage.

Certains arrivent à leur fin en choisissant comme structure personnalisée l’une de ces lignes:

/index.php/%postname%
/index.php/%category%/%postname%/
/index.php/%category%/%postname%-%post_id%

Mais il faut savoir que même si ça fonctionne, la navigation sera du type : http://monsite.free.fr/index.php/nom-de-l’article.php et ce à condition que vous ayez rempli les champs catégorie et tag.

La seule méthode sûre et rapide pour changer les permaliens chez Free est passer directement par la console SQL phpmyadmin de votre hébergeur.

Et non pas via le tableau de bord de WordPress, parce que le mode Rewrite Rules est interdit chez Free. Or WordPress génère automatiquement un Rewrite lors du changement de permaliens, ce que vous pouvez voir dans .htaccess (lignes ajoutées).

Pour changer les permaliens, osez braver la console SQL et allez dans votre console SQL ou phpmyadmin. C’est-à-dire allez chez votre hébergeur dans votre espace accueil. Trouvez la console SQL (ou Base de données ou phpadmin). Go!
Vous voyez maintenant votre base de données.
Affichez la table wp-options. Une fois là, cherchez l’option permalink-structure.
Dans options_value de cette option, insérez la structure de permaliens que vous désirez. Dans le cas précis de Free, mettre au début de la structure personnalisée /index.php au début est impératif. Par exemple

/index.php/%category%/%postname%/

Tant que vous y êtes, vous devez également choisir les préfixes pour la catégorie et le tag. Comme dans l’option du tableau de bord de WordPress. Là aussi on le fait via SQL dans wp-options. Dans wp_options, trouvez l’option nommée category_base. Cliquez sur le petit crayon pour modifier. Indiquez ce que vous voulez (attention, ne mettez jamais d’accent ni d’espace dans une url!). Par exemple categorie.
Maintenant, le préfixe du tag. Toujours dans wp_options, trouvez tag_base (probablement une page plus loin). Modifier selon votre choix, de la même façon. Mettez tag ou motcle (pas d’accent).

LIRE

Brève: Free et WordPress 3.0 beta II passe sans aucun bug

Posted on 21 avril 2010 in Internet | 0 comments

Je reviendrai sur WordPress 3.0 lorsqu’il sortira mais je voulais l’annoncer aux inquiets. Je viens de tester un site en ligne chez Free avec la version 3.0 beta II. Aucun souci ni bug, tout est passé et fonctionne mieux qu’aucune autre mise à jour précédente (puisque impeccable et sans souci).

Côté plugins et cette version, je ne puis vous rassurer que pour ceux que j’ai testés, même si je ne les utilise pas tous:

Simple Tag, Downolad Monitor, Theme Test Drive et WP Minify passent sans souci.

En revanche, à première vue la fonction multi-sites ne fonctionne pas avec Free et la version beta. Attendons voir avec WP 3.0. officiel. Mais j’ai dans l’idée que c’est comme pour les permaliens : il y a peut être moyen de contourner via SQL. Je vais chercher et vous dirai quoi.

Rappel de l’existence d’un tutoriel:  Tout sur Free et WordPress

LIRE

Ok pour WordPress 2.9.1 hébergé chez Free gratuit / Online

Ok pour WordPress 2.9.1 hébergé chez Free gratuit / Online

Posted on 28 décembre 2009 in Wordpress | 3 comments

hébergeur Free

Free

Petit retour de test pour la compatibilité d’un site web hébergé par Free avec la nouvelle version WordPress 2.9-beta-1. Bonne nouvelle, pour une fois la mise à jour n’a causé aucun problème. Elle fonctionne parfaitement. Ce qui n’est pas le cas de la version 2.9, générant des erreurs invisibles au premier abord. Prenez donc directement la version corrigée, encore en bêta mais c’est mieux que rien, l’officielle arrive.
J’ai du m’y prendre à deux fois pour l’upload des fichiers WordPress. La première fois, le tableau de bord était tout cassé. Signe que quelque chose ne tournait pas rond, le 2e upload, correctement exécuté (ma connexion était mauvaise ce jour-là), a confirmé ce diagnostic. Rien à signaler non plus du côté de plugins incompatibles avec Free / 2.9.1.

Même test chez l’hébergeur Online (qui partage le même réseau de bande passante).

Liste plugins testés (sauf Simple tag pour le moment) :

akismet, rss-includes-pages, dewplayer-flash-mp3-player, get-the-image, google-sitemap-generator, all-in-one-seo-pack, quartz, quicksubscribe, really-simple-captcha, statpresscn, stats, subscribe2, feedburner_feedsmith_plugin, wp-db-backup, wp-dbmanager, add-rss, pagemash.

Pour les détails d’un bon mariage entre Free et WordPress, lire WordPress et Free.

Comme d’habitude, à condition que votre hébergeur soit en php 5. Vérifiez ce point si vous n’en êtes pas certain.

Update 5/01/2010:

Tout se passe bien aussi entre Free et la version 2.9.1. officielle. Si vous avez malgré tout des problèmes avec votre première installation ou mise à jour, vérifiez les points du tuto énoncé ci-dessus (.htaccess adéquat et une version wordpress 2.9.1).Si tout plante, essayez ceci :

1° Allez dans votre phpmyadmin (ou utilisez le plugin wp-dbmanager) et optimisez votre base de données. S’il s’agit de votre première installation, votre blog est vide, vous pouvez supprimer les tables de votre base de données.
2° Via ftp, supprimez votre wp-config.php, corrigez les éventuelles erreurs de connexion puis rechargez un tout propre (attention, n’introduisez pas d’espace blanc entre le début de ce fichier et le premier ou le dernier <? ).
3° Idem avec votre fichier .htaccess.
4° Ouvrez votre navigateur, videz le cache, les fichiers temporaires et l'historique (dans les options de votre navigateur) puis allez à l'adresse de votre blog. Suivez les instructions d'installation ou de mise à jour.
5° Si un problème subsiste, téléchargez une version propre du dernier WordPress et uploadez-la par ftp.
6° Ne touchez pas aux permaliens, sauf via phpmyadmin si vous savez ce que vous faites.

LIRE

Mise à jour vers WordPress 2.9 et 2.9.1

Mise à jour vers WordPress 2.9 et 2.9.1

Posted on 20 décembre 2009 in Wordpress | 3 comments

update or not update

Update or not update, that's the question

Lashon est passé en version WordPress 2.9 en une minute avec la fonction automatique. Aucun souci à signaler ni ajustement nécessaire (à toute fin utile mon hébergeur est 1and1).

Toutefois, pour les distraits, avant d’effectuer cette mise à jour, assurez vous que votre hébergeur est bien en php 5, celui-ci est indispensable à partir de la version wp 2.9. Sans quoi cette mise à jour vous causera des tonnes de problèmes.

Sommaire

Forcer votre hébergeur vers php5 (autre article)

Comment connaître la version php de votre hébergeur ? (autre article)

Rappel procédure mise à jour de WordPress

Nouveautés dans WP 2.9

Vidéo WP 2.9

Configurer wp-config

Choisir le nombre de mots affichés dans les extraits d’articles

Intégrer une vidéo plus vite

Publication différée des articles

WordPress, gestion des miniatures

Rappel procédure mise à jour de WordPress

1) Tout d’abord faire une sauvegarde de votre :

– dossier wp-content (via ftp)

– fichier wp-config.php (via ftp)

– base de données (soit via le plugin wp-db-backup soit via votre console mysql phpmyadmin de votre hébergeur)

– Contenu du blog (facultatif) : dans le tableau de bord de votre WordPress, allez dans l’onglet « Outils » puis choisissez la fonction « exporter ».

2) Désactivez vos extensions (plugins).

3) Vérifiez que votre hébergeur vous donne bien du php5. Au besoin forcez-le en paramétrant un .htaccess.

4) Mettre à jour.

Si votre hébergeur le permet, cliquez sur le lien de mise à jour automatique dans votre tableau de bord.

Si votre hébergeur ne permet pas les mises à jour automatiques (Free, Online, …):

Uploadez avec votre logiciel client ftp (Filezilla) le contenu de la nouvelle version en écrasant les anciens fichiers, SAUF le dossier wp-content et wp-config.php. Uploadez aussi le dossier « langages » du dossier wpcontent de le nouvelle version dans votre wpcontent actuel .

Puis visitez votre site à votre URL additionnée de /wp-admin/upgrade.php

5) Réactivez vos extensions. En cas de problème, désactivez tout et réactivez une à une pour trouver celle qui cause l’erreur ou le plantage. Ensuite attendez que son développeur ait fait la mise à jour de son plugin avant de l’utiliser.

Nouveautés de WordPress 2.9

Wordpress 2.9

Bonnes fêtes

Toute la communauté des utilisateurs et développeurs WordPress attendaient la version 2.9. Elle est là depuis quelques heures et se nomme Carmen (documentation officielle en anglais). Si vous êtes débutant, je vous suggère d’attendre quelques semaines avant de passer à 2.9, histoire d’attendre les corrections des bugs éventuels.

Vidéo de présentation 

Quelques points notables (parmi 500 modifications et corrections de bugs):

  • Un éditeur simple d’image
  • Une poubelle (restaurer et supprimer définitivement articles et pages)
  • Intégration directe de vidéos et fichiers audio par leur URL (sans plus devoir passer par un plugin ou un code)
  • Mise à jour de dix extensions (plugins) à la fois
  • Prise en charge de l’attribut rel=canonical pour éviter le phénomène du duplicate content (meilleur référencement)
  • Les commentaires des 2 thèmes livrés par défaut sont désormais valides XHTML
  • MySql 4.1.2 est dorénavant requis au lieu de 4.0 (important pour votre choix d’hébergeur)

Pour les développeurs de thèmes:

  • Mise à jour de l’éditeur TinyMCE vers 3.2.7
  • Capacité à gérer la publication automatique des vignettes de vos articles (images miniatures ou thumbnails)
  • Capacité d’ajout de métadatas (données informant de l’acte de publication dans les articles et commentaires)
  • L’adresse du dossier répertoire des thèmes (template_url) peut être changée
  • Capacité de réparation automatique de votre base de données
  • Capacité à personnalisation les CSS des articles
  • Capacité de filtrer la gestion des extraits

Ajouts au fichier wp-config.php

Ne pas permettre les révisions automatiques de vos articles ou en définir le nombre. Ne pas permettre la poubelle ou forcer son vidage selon délai.

Repérez la ligne

define ('WPLANG', 'fr_FR');

et ajoutez dessous les lignes qui vous intéressent :

/** fonction ne pas garder plus de 1 revision des posts */
define('WP_POST_REVISIONS', 1);
/** fonction désactiver toutes les revisions des posts */
define('WP_POST_REVISIONS', FALSE);
/** fonction vidage poubelle après 10 jours */
define( ‘EMPTY_TRASH_DAYS’, 10 );
/** enlever totalement la fonction poubelle */
define(’EMPTY_TRASH_DAYS’, 0);
/** C'est tout, ne touchez pas à ce qui suit ! Bon blogging ! */

En cas de crash de votre base de données

Si rien ne fonctionne en visitant votre phpmyadmin, une petite nouveauté avec wordpress 2.9: la fonction réparation automatique de la votre base de données, à ne mettre dans wp-config qu’au moment d’un souci pour réparer ou optimiser.

define('WP_ALLOW_REPAIR', true);

Puis aller à l’adresse: http://ici-coller-url-de-votre-site/wp-admin/maint/repair.php

Du code à ajouter dans vos thèmes

Pour profiter pleinement de cette nouvelle version, on peut retoucher ses fichiers php avec quelques fonctions supplémentaires.

Filtrer les extraits (the_excerpt)

Par défaut l’extrait d’un article comptait un maximum de 55 mots. Vous pouvez ajuster à votre guise

Dans votre functions.php

function custom_excerpt_length($length) {
	return 150;
}
add_filter('excerpt_length', 'custom_excerpt_length');

Nouvelle gestion des miniatures à afficher aux côtés des extraits d’articles

De nombreux articles en parlent déjà (faites travailler vos moteurs de recherche). Voir aussi

Intégrer une vidéo

Il suffit de coller directement l’URL (l’adresse du lien) de la page. Tel quel. Ni embed, ni entourer ce lien vidéo de la fonction url de l’éditeur visuel.

Publication différée des articles

Il semble avoir un souci de ce côté. Il faudra attendre les corrections du bug, un trac est ouvert côté développeurs. En attendant, on peut utiliser la fonction « modification rapide » et publier manuellement si cela pose problème.

Update :  Tout fonctionne désormais. Il suffit d’indiquer la date et l’heure choisie et de publier.

Simple tag

Ce plugin pose problème avec 2.9. Il faudra attendre un update.

Update: Ayant mis à jour par son développeur, plus aucun problème avec ce petit bijou que je vous recommande.

Ressources:

That’s All Folks!

Update 22 déc 2009 : WordPress 2.9 comment faire face aux premiers bugs

LIRE