Posted on 19 décembre 2009 in Wordpress | 11 comments

Pour créer un site web ou blog, prenez le temps de réfléchir à ce dont vous avez besoin et aux outils que vous allez utiliser.

Pour créer un site web ou blog, prenez le temps de réfléchir à ce dont vous avez besoin et aux outils que vous allez utiliser.

Que vous ayez besoin d’un blog et  site web professionnel ou personnel, la question du comment le réaliser se pose. Son prix aussi.

Ce petit manuel va dégrossir 5 manières gratuites de faire pour créer votre site web ou blog sous WordPress (cadre spécifique d’une installation du CMS WordPress sur un hébergeur) : emprunter un Thème WordPress, utiliser un Frameworks, créer votre propre Thème).

Sommaire
POURQUOI CHOISIR WORDPRESS ?
QUE PEUT-ON FAIRE AVEC WORDPRESS ?
COMMENT ET QUE CHOISIR ?
.1.Un simple blog sur WordPress.com
.2.Utiliser un thème gratuit
.3.Utiliser un thème personnalisable par ses options
.4.Utiliser un “Frameworks” et personnaliser son code
Créer son thème WordPress de A à Z
Propriété intellectuelle
Hébergement
Note importante pour l’installation de WordPress

Tout dépend du temps dont vous disposez pour vous y consacrer. De vos connaissances et votre aisance en informatique (voire de votre aisance à manier des outils sur un ordinateur et le web en général). Puis de votre niveau en XHTML et en CSS. Ces paramètres sont importants à définir avant de balancer du contenu sur la toile, surtout s’il s’agit de votre activité professionnelle.

En gros, vous pouvez soit faire appel à un webdesigner, soit ouvrir un blog sur une plateforme spécialisée, soit installer un CMS (WordPress, Drupal, Joomla, SPIP etc) chez votre hébergeur avec votre propre nom de domaine.

Note pour les absolus réfractaires à l’informatique : ces options peuvent aussi vous donner des idées pour négocier un budget très modeste ou basique avec un freelance webdesigner à qui vous ne demanderiez pas une création de thème mais seulement de vous aider à installer un WordPress sécurisé et optimisé, à partir d’un thème existant(gratuit ou payant, en français ou à traduire), avec votre logo.

POURQUOI CHOISIR WORDPRESS ?

Parce que c’est le meilleur CMS et le plus simple d’utilisation, tant pour les néophytes que les développeurs. Parce que vous pouvez l’utiliser aussi bien pour un blog qu’un site web.

Wordpress, meilleur CMS 2009 pour vos sites web et blogs

Wordpress, meilleur CMS 2009 pour vos sites web et blogs

WordPress est un système de gestion de contenu (CMS) qui permet de créer et gérer facilement l’ensemble d’un site web ou simplement un blog. Gratuit et libre, WordPress est personnalisable grâce à de nombreux thèmes et plugins. En outre, il existe une solide communauté à travers le monde entier.

Comme SPIP et tous les CMS, il permet plusieurs rédacteurs (écrire et publier des articles, recevoir des commentaires, poster des vidéos, musique, images et galerie photos). Dans un CMS, le contenu est séparé de la forme. Ce qui vous permet de changer à volonté le look de votre blog sans modifier une ligne de votre contenu publié et sans connaissance informatique. Autrement dit, que vous fassiez appel à un Webdesigner parce que vos besoins professionnels l’exigent ou que vous empruntiez un gabarit gratuit (Thème WordPress ou Template), vous aurez toujours le loisir de faire évoluer tant le graphisme que les fonctionnalités de votre blog. Le propriétaire du blog/site est entièrement autonome et maître de son outil. Ce qui limite le budget d’une association, d’un artiste ou d’une Mairie qui ferait appel à un intégrateur web utilisant WordPress.  (Pour visualiser cette séparation totale entre forme et contenu, testez sur ma page d’accueil le changeur de look).

Enfin, WordPress est fiable (sécurisé et mis régulièrement à jour), fort sympathique à utiliser, très évolutif, en pleine expansion (ne court aucun risque d’être abandonné), gratuit (Open Source), basé sur une communauté de milliers de développeurs et millions d’utilisateurs. Il a d’ailleurs été élu meilleur CMS 2009.

Pour de plus amples informations, lire:

Documentation officielle :

Articles : 

Outils :

Temps requis pour installer WordPress :  20 minutes pour l’installation (upload) + 2-3h pour réglages divers et optimisation.

N.B. : Les calculs des temps requis qui suivent ne comprennent pas les réglages fins et tâtonnements divers que l’on ne manque pas d’avoir à faire… Encore moins l’énorme temps nécessaire pour remplir votre blog ou site web de votre contenu.

QUE PEUT-ON FAIRE AVEC WORDPRESS ?

Presque tout:

. Créer un blog, un site web. Un site web couplé à un blog. Un blog avec forum.

. Importer votre blog actuel (de chez Blogguer, DotClear, Blogware, GreyMatter, LiveJournal, TypePad, Textpattern ou n’importe lequel si celui-ci dispose d’un flux RSS).

. Transformer votre vieux site web statique sous forme dynamique en site et blog WordPress (c’est à dire  prendre le contrôle de votre site actuel, pouvoir l’actualiser et y ajouter du contenu).  Ce dernier point nécessite cependant de passer par un webdesigner, qui ne devrait pas vous facturer beaucoup (car le travail est moindre qu’une création). A moins d’apprendre et d’y consacrer beaucoup de temps en vous plongeant dans les particularités des templates WordPress et du php.

COMMENT ET QUE CHOISIR ?

Pour personnaliser votre blog et site web WordPress, vous pouvez faire appel à mes services (me contacter). Vous pouvez également utiliser diverses alternatives gratuites selon vos besoins, votre disponibilité et votre niveau. En voici cinq classées par ordre croissant du temps à investir :

1° Un simple blog sur WordPress.com

Si vous n’avez besoin que d’un simple blog et que votre temps est fort limité, votre priorité est probablement concentrée sur le contenu. Si en outre vous ne désirez pas vous embarrasser d’un hébergeur ni de points techniques, plutôt que télécharger puis installer le CMS WordPress sur un hébergement, vous avez peut être intérêt à ouvrir un compte chez WordPress.com pour obtenir un blog classique.

Wordpress.com, simple blog, n'a rien à voir avec ce qui est proposé par le CMS WordPress. Une alternative sérieuse à envisager avant de se lancer.

Wordpress.com, simple blog, n'a rien à voir avec ce qui est proposé par le CMS WordPress. Mais une alternative sérieuse à envisager avant de se lancer.

Temps requis : 10 minutes (ouvrir un compte, choisir son thème d’habillage et c’est tout).

Avantages : gain de temps, pas besoin d’un hébergeur, fiabilité, aucune compétence informatique requise, rapidité d’installation, habillage graphique selon large choix de thèmes gratuits (donc utilisés par tous).

Inconvénients :  URL en sous-domaine, vous ne maitrisez pas totalement votre blog, fonctionnalités limitées (installation de plugins très limitée), votre blog ne se distinguera pas d’autres blogs habillés (thème) de la même façon, vous ne pouvez pas faire un site web, votre adresse sera de type monsite.wordpress.com. En cas de transfert ultérieur vers un vrai domaine et hébergeur, la migration du contenu de celui-ci est possible mais un peu pénible et vous fera perdre les gains de votre référencement. Ceci dit, il y a de grands blogueurs professionnels sur wordpress.com. Pour exemple (entre mille), l’excellent blog de la journaliste Caroline Fourest.

(Les choix suivant ne s’appliquent qu’à l’installation d’un WordPress sur un hébergeur, gratuit ou payant,  pas pour la formule blog WordPress.com)

2° Utiliser un thème gratuit (parfait pour les néophytes en informatique)

Capture d'écran d'un thème parmi des milliers

Capture d'écran d'un thème parmi des milliers

Temps requis (juste l’installation d’un thème) : 5 à 10 minutes. (Sans compter le temps de votre recherche de thèmes en surfant)

Directement utilisable, le graphisme ne vous est pas personnel puisqu’utilisé par toutes les personnes qui l’ont téléchargé.  Si votre but n’est que bloguer, cette solution devrait vous convenir dans un premier temps. Je ne saurai trop conseiller aux débutants de ne pas modifier le code d’un thème pour l’adapter à son goût. Il est souvent plus simple de mieux chercher. Pour bien choisir votre thème, je vous suggère de prendre en compte :

  • Son actualité (pas trop ancien ou mis à jour pour les versions successives de WP, vérifiez toujours sur le site officiel du thème ce qu’il en est)
  • Sa popularité sur des blogs sérieux
  • Sa structure (nombre de colonnes et de sidebars, où sont elles placées, type de menu, typographie).
  • Le choix des couleurs peut, avec un peu de votre temps, en vous plongeant dans le css, être modifié (demander de l’aide sur le forum de support WordPress) .
  • Sa langue (français, ou anglais pour assumer l’international, autres…). Il est possible de les traduire mais cela exige des connaissances en code php et du temps. Quoiqu’il existe de rares personnes bienveillantes prêtes à vous les traduire, selon leur disponibilité (voir forums de support WordPress).

Beaucoup de néophytes choisissent un thème qui leur plait puis tentent de le personnaliser en chipotant dans le code. Certes, c’est un excellent moyen pour s’initier. Néanmoins, cela pose quelques soucis à long terme. Idéalement, ne changez rien, ne prenez pas un thème qui ne vous convient qu’à moitié ou parce que vous avez eu un coup de cœur sur un élément particulier d’un thème trouvé sur Internet. Surfez plus longtemps, jusqu’au moment où vous trouvez votre perle rare, il existe des milliers de thèmes. Vous pouvez également demander des conseils sur les forums de support, en donnant des précisions sur ce que vous cherchez et des liens visuels vers les éléments de thème que vous appréciez.

Ressources:

Ressources Thèmes WordPress :

  • Ma petite sélection de thèmes remarquables et traduits : Compositio / Overstand (fichiers trad fr ici) /…
  • (et des milliers de thèmes avec votre moteur de recherche favori).

3° Utiliser un thème personnalisable par ses options (débutant et autres )

Il y a option et options. Choisissez bien.

Il y a option et options. Choisissez bien.

Ces thèmes ont la particularité de présenter une page d’options dans votre tableau de bord WordPress. Ils partagent avec les thèmes « simples » le désavantage d’être téléchargés par le plus grand nombre, mais quelques blocs peuvent se présenter selon vos choix à partir d’une palette établie. Par exemple la photo de l’entête, des couleurs, mais surtout le choix d’afficher ou non certaines catégories à divers endroits. Bref, quelques menues personnalisations sur le plan graphique, et un choix bureautique de rangement et présentation de vos billets dans certaines catégories.

Temps requis : 20 minutes pour installer le thème et paramétrer les options de base + sans doute quelques heures pour concocter votre logo et autres bidouillages personnels.

Ressources:

  • Free WordPress  Themes (thèmes avec recherche d’une page « custom », en, officiel)
  • Free WordPress  Themes (thèmes avec recherche d’une page « options », en, officiel)
  • voir aussi les ressources des Frameworks ci-dessous

4° Utiliser un « Frameworks » et personnaliser son code (pour les apprentis développeurs et bidouilleurs naturels)

Les Frameworks sont des thèmes WordPress prêts à l'emploi et prêts à être édités

Les Frameworks sont des thèmes WordPress à la fois prêts à l'emploi et prêts à être édités

Ils ont l’avantage d’être évolutif, complets, et souvent mieux conçus que la pléthore des thèmes simples. Ils sont sobres et tout blancs.

Temps requis pour une installation « blanche » : 30 minutes (installation, paramétrer les options)

Temps requis pour personnaliser votre Frameworks: Tout dépend du nombre de modifications que vous y apporterez. Selon que soyez êtes familier ou non avec WordPress, on peut imaginer passer de quelques heures à plusieurs jours….

Là, vous avez trois choix, que vous pouvez cumuler :

a) Vous êtes débutant et entendez demeurer simple utilisateur, vous pouvez les utilisez tels quels sans modifications, en procédant à leur installation comme pour n’importe quel thème WordPress.

b) Vous êtes néophyte mais résolu à vous plonger dans l’apprentissage du CSS. C’est à dire ces codes qui déterminent l’aspect graphique de votre blog. Pour cela, vous devrez apprendre comment coder (donc modifier) une feuille de style. Vous pourrez alors ajouter la vôtre qui sera prioritaire à celle livrée par défaut. Les Frameworks sont faits pour ça.

Attention, si vous comptez modifier un Frameworks (le graphisme ou le code), il y a une procédure particulière pour leur installation et modification (elle est simple mais différente). Vous devez installer le Frameworks qui est dit « parent » , mais aussi un dossier dit « child theme » pour vos propres customisations.

Ressources pour l’installation d’un Frameworks :

Ressources pour l’apprentissage du CSS / XHTML :

c) Vous êtes néophyte ou apprenti développeur, codeur pour WordPress, prêts à étudier le code php propre à WordPress. Encore une fois, ces « thèmes blancs » sont conçus à cette fin. Vous pouvez modifier tout ou une seule partie du code livré par défaut.

Vérifiez que le thème choisi l’autorise (licence) dans le fichier style.css. Il vous faudra soit quelques jours  (retoucher uniquement le css pour les couleurs et la police de caractères, voire emplacement des blocs) soit plusieurs semaines, selon les transformations. Respectez le travail d’autrui en laissant la mention d’origine de l’auteur du thème. Il suffit d’ajouter une ligne pour signaler votre travail de modification. Démarche qui prend tout son sens et est appréciée dans une communauté très active pour l’entraide Open Source.

Ressources pour les Frameworks:

5° Créer son thème  WordPress de A à Z (niveau avancé)

La tentation du Site from Scratch

La tentation du Site from Scratch

C’est long mais grisant. Le temps requis dépend de votre niveau. Pour info, les grands designers spécialistes de WordPress, en découvrant ce CMS, ont mis entre un mois à un an pour le maîtriser (étant déjà webdesigners au départ).

Procédé incontournable :  lire la documentation de WordPress, le Codex francophone. Malheureusement cette traduction est trop maigre pour suffire à vos besoins.  Il vous faudra donc lire aussi le Codex original en anglais et la page de développement WordPress (si vous ne comprenez pas l’anglais, cherchez dans google des tutos et des traductions, voir aussi ressources ci-dessous).  Vous aurez besoin d’un client FTP comme Filezilla, un éditeur de code source comme Notepad, tsWebEditor ou Smultron sur Mac),  Gimp pour votre travail graphique (concurrent Open Source de Photoshop) et un logiciel pour travailler en local comme Wamp ou EasyPHP.

Temps requis : Plusieurs mois pour apprendre et autant pour le construire si vous partez de zéro en XHTML, CSS, et développement Web.

On peut s’appuyer sur des thèmes « en blanc ». Ce sont de bons squelettes de base pour un travail personnalisé.  A noter que vous pouvez les utiliser également tels quels.

Ressources :

That’s All Folks!

Une parenthèse

Les thèmes WordPress gratuits sont le plus souvent sous licence libre.  Vous pouvez donc en faire ce que vous voulez, à condition de citer le nom de l’auteur original de la manière indiquée par l’auteur de l’œuvre ou le titulaire des droits qui vous confère cette autorisation » (voir contrats Creative Communs selon logos) en licence GPL. Donc modifiable librement et à souhait.  Mais souvent, la personne qui modifie quelques lignes ne laisse pas la mention de l’auteur original. Je trouve ça un peu cavalier et dommage. On peut ergoter et polémiquer des heures sur le sujet. N’empêche, sur le plan d’un monde meilleur et plus humain comme sur le plan du partage gratuit des ressources, je crois que chacun y gagnerait en veillant à respecter le travail intellectuel et technique d’autrui. Tout ça pour dire que ce serait plus sympathique de laisser les mentions des auteurs d’origine.  Le CMS WordPress lui même est en licence GPL ( voir article sur ce que l’on peut en faire).

Utilisez toujours la dernière version de WordPress. La sécurité de votre blog en dépend. La version 2.9 vient d’arriver, voir les nouveautés qu’elle contient chez Geekeries.fr.

Hébergement

Vous pouvez choisir un hébergeur gratuit comme Free. Lire à ce sujet Free et WordPress sur ce blog.  La stabilité du gratuit Webhost n’est pas au rendez vous, avec parfois au bout du compte la suppression de votre blog  qui a rencontré le succès ou l’impossibilité d’accès. Toutefois vous pouvez l’utiliser comme espace de tests et bidouilles. Soyez conscients que tous les hébergeurs gratuits limitent vos actions et votre liberté de faire. Généralement ces limitations vous imposent, pour les contourner, de vous coltiner quelques tâches purement informatiques.

Pour un site/blog pro, voyez plutôt du côté hébergeur payant, ce qui vous donnera également un nom de domaine inclus dans le prix. Pour un site/blog de taille respectable (un millier d’articles), blog personnel ou carte de visite professionnelle, vous n’avez pas besoin d’une formule très chère, généralement le premier pack suffit et tourne (en France) autour de 2,50 euros mensuels 30 euros/an TTC. Les moins chers actuellement (décembre 2009) sont 1&1 et  OVH. Je vous conseille d’éviter Online. Cet hébergeur est stable et honorable, mais il est cher pour rien et ne permet pas les mises à jour automatiques de WordPress (succursale de Free). Sur les forums de support WordPress, certains disent le plus grand bien côté stabilité du trop cher Infomaniak mais là aussi les plugins et mises à jour de WordPress semblent parfois poser problème. Mais à considérer pour un serveur dédié. Lashon, quant à lui, est chez 1&1. Pour être compatible avec WordPress, votre hébergeur doit supporter PHP5 et vous offrir une base données sous MySQL 4.12.

Autres ressources:

Note importante pour l’installation de WordPress

Lire le fichier « lisez moi » fourni dans le dossier WordPress téléchargé…

J’ai posté un petit tuto pour l’installation WordPress disponible là.

Notepad

Enregistrer son wp-config.php en UTF-8 sans BOM

Attention, au moment d’éditer et sauvegarder votre fichier wp-config.php avec un éditeur de texte, il faut le faire au format UTF8 sans Bom. Notepad réalise la chose très bien. Au moment d’enregistrer, choisissez dans le menu à l’onglet « codage » l’option  « UTF-8 sans BOM »

Bon travail et bon amusement!