Posted on 6 décembre 2009 in Wordpress | 102 comments

Free

Tout hébergement gratuit impose des limites, mais bien configuré Free est le plus fiable des gratuits.

Sommaire

Introduction
Problème de page blanche
Activer votre site et MySQL chez Free
Configurer php5 et .htaccess
Configurer wp-config et remplir formulaire installation
Restrictions avec Free
Les permaliens chez Free
Liens utiles pour Free
Accès à votre SQL
En cas de problèmes
Résumé installation

update octobre 2010 : Article totalement modifié avec ajouts réponses aux problèmes et particularités.

update février 2012 : la versionSQL et PHP chez Free.fr est obsolète. Par conséquent vous ne pouvez plus installer WordPress chez Free au-delà de la version 3.1.4  (datée du 29 juin 2011). Cette version peut être téléchargée ici depuis les archives de WorPpress. Pour les têtus qui veulent quand même installer le dernier WP à jour, il existe une bidouille en modifiant le coeur de WP directement, donc une opération que je déconseille fortement.

Intro

Recensement des points essentiels  à savoir, à faire, et liens utiles pour réussir un bon mariage entre WordPress et la version gratuite de l’hébergeur Free.

Tous les serveurs gratuits ont leurs limitations techniques par rapport à un serveur payant. N’empêche, dans cette catégorie, Webhost et Free me semble les meilleurs et ont quelque intérêt, soit pour démarrer soit pour tester son futur blog. Mais si vous êtes néophyte et avez besoin tout de suite d’un vrai blog ou vrai site, surtout s’il s’agit de votre vitrine professionnelle, je vous déconseille TOUS les hébergeurs gratuits.

Un giga de place, gratuit à vie. Un serveur fiable, à condition de n’être pas totalement débutant ni en informatique ni avec WordPress. Parce que pour le faire fonctionner de façon adéquate, ce serveur exige quelques précautions d’usage et passer par des opérations manuelles, là où vous pourriez les éviter avec un serveur payant (quoique le même souci se présente chez certains serveurs payants ! comme chez Online, Infomaniak et d’autres). Il faut savoir aussi que des variantes existent entre les utilisateurs, apparemment selon la date où vous avez souscrit.  Certains sont pénalisés, d’autres pas. (C’est ainsi que pour un de mes vieux compte Free je ne suis ni limitée en connexion ftp de l’étranger ni pour certains plugins, alors qu’un compte Free ouvert récemment, identique, m’interdit ces fonctions).

Et quand je dis à vie c’est même un peu plus… Le site web sur Free d’un copain décédé demeure en ligne depuis des années.

    Liste de courses pour utiliser WordPress avec Free

Liste de courses pour utiliser WordPress avec Free

ACTIVEZ SQL ET VOS PAGES WEB CHEZ FREE !

Avant de songer à installer WP ou quoi que ce soit sur votre compte Free.fr, il faut aller dans sa console et l’activer. Suivra un délai de 24 heures avant que vous puissiez l’utiliser et installer. Vous devez d’abord activer les pages personnelles. Un délai. Une fois votre compte activé, vous devrez y retourner pour activer la base de données MySQL. Et encore un délai de 24h.  Sans cela, impossible.

PAGE BLANCHE LORS de L’INSTALLATION / PHP5 /HTACCESS

Quel que soit votre hébergeur, pour utiliser WordPress sans erreur, il faut vous assurer que celui-ci utilise php 5 et généralement forcer ce passage. La marche à suivre est identique pour tous les serveurs mais le code à placer est différent.

D’ailleurs, chez Free, si vous rencontrez le problème de la « page blanche » ou un import impossible c’est qu’il vous manque php5. Ce qui est à 99% toujours le cas puisque la version de PHP activée par défaut est PHP4.  Pour activer php5 vous devez créer un fichier nommé .htaccess à la racine de votre site ou blog avec le bon code pour votre hébergeur.

Comment créer un fichier .htaccess ?

Avec un simple éditeur de texte…  Pour Windows, soit un bloctext quelconque soit Notepad, Wordpad et sur Macintosh soit  Smultron ou Text Edit.

Créez un nouveau fichier, nommez-le .htaccess si vous êtes sous Linux ou Mac. N’oubliez surtout pas le point et ne mettez pas d’extension du genre .txt ou .php. C’est un fichier sans extension. Sous Windows, vous ne pouvez pas le créer avec un point. Créez simplement un fichier portant le nom htaccess. Uploadez-le à la racine de votre blog (c’est – dire dans le dossier où sont tous vos fichiers WordPress). Une fois chargé, dans Filezilla ou sur votre serveur ftp, faites un clic droit dessus pour le renommer. Et là vous pouvez mettre le point, htaccess devient .htaccess.

Pour Free, .htaccess doit contenir exclusivement la ligne suivante :

(si le serveur refuse, essayez :

1
2
php 1
SetEnv PHP_VER 5
php 1
SetEnv PHP_VER 5

Si ce fichier existe déjà, ajoutez cette ligne tout en haut.

Si vous n’avez pas encore installé votre blog, ce fichier .htaccess doit être envoyé en premier lieu avant tout installation.

Si vous êtes perdus pour créer ce fichier, voir ce tuto sur le site du zéro (qui vous explique également comment créer un .htpasswd pour protéger vos dossiers).

Attention, si vous configurez un .htaccess avancé pour optimiser on protéger, toutes les fonctions ne sont pas possibles chez Free ou chez tout hébergeur qui ne supporte pas Appache. Toutes les règles de rewriting par exemple. Notez que Free ne prend pas la version par défaut de php et la modifie:

les tags complets (<?php ?>) ainsi que les shorts tags sont autorisés (<? ?>) mais les asp tags (<% %>) sont désactivés. Notez que les shorts tags ne sont plus activés par défaut dans la version de base de php. Le temps maximal d’exécution d’un script est de 30 secondes.

Fichier wp-config.php et formulaire d’installation

Pour une nouvelle installation, laissez faire WordPress tout seul comme un grand. Sauf si vous êtes déjà aguerri en informatique ou avec WordPress. Dans ce cas vous pouvez envoyer votre wp-config.php directement bien configuré et optimisé. Sinon, WP va transformer le fichier wp-config-sample en wp-config.php et créer des tables wp_ sur votre base de données. Ne vous préoccupez que d’envoyer un  .htaccess avec la ligne php 1 dedans.  Mieux, avant d’installer votre blog et après avoir envoyé le bon .htaccess : vérifiez que vous êtes en php5 avec un phpinfo test. Idem si vous avez le moindre souci rencontré.

Vous avez envoyé le bon .htaccess. Uploadé le contenu du dossier WordPress (non compressé…). Rendez-vous avec votre navigateur à l’adresse http://login-de-votre-site.free.fr/wp-admin/install.php et suivez le guide à l’écran.

Dans le formulaire d’installation (qui correspond au fichier config.php), entrez le données fournies par Free:

wordpress setup

La page installation (cliquez pour agrandir l'image)

– Nom de la base de données: vérifier dans votre console
– Login : celui que vous avez choisi lors de l’inscription chez Free
– Mot de passe : celui fourni par Free.
– Serveur: sql.free.fr (ou bien localhost)

Update : On m’a signalé une particularité (merci fge). Si vous avez choisi un login contenant un point (.), le nom de la base de données et de l’utilisateur ne sera pas le même.

Exemples :
robert.free.fr : Votre login et nom de base de données sera robert
mais pour robert.redford.free.fr, le login sera robert.redford tandis que le nom de la base sera robert_redford (notez l’underscore au lieu d’un point).
Je n’avais jamais remarqué étant donné qu’il ne me viendrait pas à l’idée de choisir un login qui va compliquer une url qui n’est déjà pas un nom de domaine. Et avant il n’était pas possible de choisir ce genre de login. En tous les cas, si vous choisissez un login contenant un caractère, vérifiez soigneusement ces paramètres dans votre console et sur le document envoyé par Free.
C’est vraisemblablement ce qui génère l’erreur user_meta inexistante.

ou dans le wp-config.php :

1
2
3
4
5
6
7
8
9
// ** Réglages MySQL - Votre hébergeur doit vous fournir ces informations. ** //
/** Le nom de la base de données de WordPress. */
define('DB_NAME', 'nom de la base à connaître, soit identique au login, soit à vérifier chez Free');
/** Utilisateur de la base de données MySQL. */
define('DB_USER', 'votre login choisi pour Free');
/** Mot de passe de la base de données MySQL. */
define('DB_PASSWORD', 'votre mot de passe fourni par Free');
/** Adresse de l'hébergement MySQL. */
define('DB_HOST', 'sql.free.fr');
// ** Réglages MySQL - Votre hébergeur doit vous fournir ces informations. ** //
/** Le nom de la base de données de WordPress. */
define('DB_NAME', 'nom de la base à connaître, soit identique au login, soit à vérifier chez Free');
/** Utilisateur de la base de données MySQL. */
define('DB_USER', 'votre login choisi pour Free');
/** Mot de passe de la base de données MySQL. */
define('DB_PASSWORD', 'votre mot de passe fourni par Free');
/** Adresse de l'hébergement MySQL. */
define('DB_HOST', 'sql.free.fr');

A savoir – Free et Restrictions

NE TOUCHEZ PAS AUX PERMALIENS OU FAITES-LE UNIQUEMENT PAR SQL

(paragraphe édité le 21 avril)

Dans la majorité des cas, tenter de changer les permaliens dans votre tableau de réglages générera une belle erreur 500 dont vous ne sortirez -au mieux, qu’une demi-heure plus tard. Sachez que le seul fait de cliquer sur le réglage « permaliens » dans WordPress génère cette erreur… Non seulement ne changez rien mais n’allez même pas visiter ce réglage. Alors pas de beaux permaliens avec Free ? Si. Il faut passer par la console qui administre votre base de données. Explication de la méthode dans un article à part: Comment changer ses permaliens WordPress avec Free

ACCÈS FTP IMPOSSIBLE HORS DE FRANCE

Si vous désirez mettre à jour, donc vous connecter par FTP, vous ne pouvez le faire que depuis une adresse IP de France métropolitaine.

La connexion en ligne est à l’adresse ftp://ftpperso.free.fr ou http://ftpperso.free.fr/webftp

PAS DE SAUVEGARDE AUTOMATIQUE

Aucune sauvegarde de site chez Free, incluant la base de données, c’est donc à vous de le faire. Soit en vous connectant à votre phpmyadmin, avec la fonction « exporter » pour votre base, soit avec le plugin WordPress wp-db-backup. Que vous pouvez d’ailleurs coupler avec le plugin wp-dbmanager pour nettoyer mensuellement la base de données de votre blog et (comme le suggère pertinemment un visiteur attentif) wp-optimize. Les opérations réalisées par ces 3 plugins peuvent être faites directement dans votre phpmyadmin. Ils sont donc utiles pour ceux qui ne sentent pas confortable avec les requêtes sql.

Inutile de tenter les plugins de NEWSLETTER

Ils ne fonctionnent qu’un certain temps puis s’arrêtent.

Cela est du à une politique de spams chez Free mal gérée (pour ne pas dire pas gérée du tout). Pour la contourner, on doit utiliser son adresse email de Free (du type martin@free.fr). Mais même ce faisant, cela ne fonctionne pas toujours. La fonction mail n’est pas supprimée mais fortement bridée à 500 mails / jour.

Si par exemple vous utilisez le plugin Subscribe, il ne fonctionnera que pour sa fonction de base: la collecte des adresses email des utilisateurs inscrits. Il n’alertera qu’un temps vos inscrits d’un nouvel article posté puis cessera.

Aussi je vous recommande plutôt de vous inscrire au service (gratuit) Feedburner. Une fois un compte ouvert, vous y trouverez sous le titre « email »,  un code html à coller dans une des pages de votre thème (sidebar.php, index.php). Ceci permettra à vos visiteurs de s’abonner au fil RSS et/ou recevoir un avis  par email pour tout nouvel article que vous posterez, selon son choix. En outre, ce service vous donnera des statistiques pour votre blog.

ACCESSIBILITÉ

Il arrive parfois que le site ou le blog soit inaccessible (erreur 500) quand Free procède à des maintenances  (deux fois par an pour ma part), qui durent généralement quelques heures à max 24h. Ce qui n’est pas tellement différent d’un serveur payant.

PAS DE MISE A JOUR AUTOMATIQUE (WORDPRESS et PLUGINS)

Inutile de vous arracher les cheveux, aucune mise à jour ne fonctionne depuis le tableau de bord de WordPress. Il faut les effectuer manuellement.  Pour ce faire, téléchargez la mise à jour proposée, dézippez-la puis chargez la dans le dossier concerné avec un logiciel FTP comme Filezilla.

ERREUR 500

Elle vient souvent. Il faut lui laisser un peu de temps pour réagir, c’est un serveur susceptible, il exige quelques minutes pour entériner vos désirs si vous jouez avec des fonctions « writables » comme par exemple  un chipotage avec votre fichier .htaccess ou un plugin gourmand.

PAS DE GESTION DE NOM DE DOMAINE

Free ne permet pas la gestion de vos noms de domaines. Vous pouvez seulement faire pointer votre nom de domaine à l’adresse de votre blog, lequel affichera toujours l’adresse unique de la page home du domaine et non celle de la navigation courante.

Autrement dit, vous pouvez avoir votrenomdedomaine affiché en page d’accueil mais ça restera comme ça partout ailleurs, au lieu d’avoir normalement votrenomdedomaine/article dans un article

SESSIONS :

Avant toute utilisation des sessions PHP, un répertoire /sessions/ (vide) doit être créé à la racine de votre site/blog.

Ressources utiles pour votre Free

BASE DE DONNÉES SQL

Sur vos sites persos il est possible d’avoir accès à deux types de base de donnée : MySQL et PostgreSQL.
La version MySQL de Free est 5.0.83 donc pas de souci, théoriquement, pour wp 2.9 (je vais la tester et actualiserai l’article)
Pour gérer en ligne votre base de donnée MySQL, comme sur tous les serveurs, vous devez vous connecter à votre phpmyadmin:  http://sql.free.fr/phpMyAdmin

Pour gérer vos bases PostgreSQL, connectez vous à phpPgAdmin : http://sql.free.fr/phpPgAdmin/

Mais vous pouvez aussi vous connecter à vos bases depuis vos scripts : Pour MySQL, les identifiants sont pour le site xxx.free.fr :

* Hôte : xxx.sql.free.fr
* Utilisateur : xxx
* Mot de passe : celui de votre mail ou un que vous avez vous même choisi depuis le site de free
* Base de donnée : xxx

CONFIGUREZ DIFFÉRENTS MOTS DE PASSE (mail, ftp, sql)

Remarque valable pour tous les serveurs…

Pourquoi ? Pour assurer la sécurité de votre blog préféré, pardi. Lire par exemple cet article

PAS DE BLOG AVEC ACCÈS PRIVE CHEZ FREE

Vous devez avoir absolument un site public pour survivre sur un serveur Free. Sous peine de vous retrouver un beau matin avec un blog effacé, perdu définitivement. En clair, pas de partie privée, mais vous pouvez protéger le fichier admin.

Liens utiles pour tout utilisateur de Free gratuit

ASSISTANCE:

  1. Les pages persos chez Free, blog perso de Albert ARIBAUD
  2. Faq PHP (très sommaire mais néanmoins utile)
  3. Forum ADUF (association des utilisateurs de Free)
    avec en particulier pour l’offre gratuite ce forum
  4. WikiFree pages persos (offre gratuite)
  5. Messagerie
  6. Fonction mail (ils disent que ça marche mais pour certains ça bugge. Alors pour les plus avancés, voir voir surtout le manuel PHP)

Voilà, si vous avez quelque ajout important à faire remarquer, faites signe.

En cas de problème

Quel que soit votre problème, la première des choses à faire est de vérifier que vous êtes en php5 avec un phpinfo test. Même si vous croyez que. Même si vous envoyé un .htaccess. Vérifiez. Ça ne prend que deux minutes et sauve beaucoup d’heures (80% des problèmes proviennent de là, 80% des appels à l’aide affirment que leur blog est en php5 alors que ceux-ci ne le sont pas).

Si vous rencontrez une erreur du genre :

1
Fatal error: mysql_num_fields(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /path/xxx/sdb/x/x/nom-de-votre-base/wp-includes/wp-db.php on line
Fatal error: mysql_num_fields(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /path/xxx/sdb/x/x/nom-de-votre-base/wp-includes/wp-db.php on line

C’est que vous avez sauté une étape, il manque php5 et vous n’avez pas vérifié, vous avez seulement balancé un .htaccess sans savoir s’il est bien pris en compte.

Update 28/12: Je viens de tester un site web sous Free avec la nouvelle version WordPress 2.9.1. Elle fonctionne parfaitement.

Update juin 2010 : WordPress 3.1 et Free.fr sont totalement compatibles.

Update 5/01/2010: Le soi-disant problème avec wp_usermeta :

1
2
The wp_usermeta table is not okay. It is reporting the following error: Table 'name.wp_usermeta' doesn't exist. WordPress will attempt to repair this table…
    Failed to repair the wp_usermeta table. Error: Table 'name.wp_usermeta' doesn't exist
The wp_usermeta table is not okay. It is reporting the following error: Table 'name.wp_usermeta' doesn't exist. WordPress will attempt to repair this table…
    Failed to repair the wp_usermeta table. Error: Table 'name.wp_usermeta' doesn't exist
1
"One or more database tables are unavailable. The database may need to be repaired."
"One or more database tables are unavailable. The database may need to be repaired."

Si vous rencontrez ce message et problème avec la table wp_usersmeta manquante à l’installation, ne la créez pas vous-même ! Vous avez fait une erreur dans l’installation. Supprimez votre base de données (cochez toutes les tables et supprimer-les). Nettoyez le cache de votre navigateur (dans les options ou préférences, supprimer les fichiers temporaires, voire redémarrer votre Browser) et recommencez.

ATTENTION : Si vous n’arrivez pas à faire l’installation, n’utilisez PAS la fonction de débogage proposée à l’écran. N’utilisez pas un « define debug ». Effacez tout (les tables créées) et vérifiez les infos de votre wp-config.php. Surtout si vous avez une erreur

Tout se passe bien aussi entre Free et la version 2.9.1. officielle. Si vous avez malgré tout des problèmes avec votre première installation ou mise à jour, vérifiez les points du tuto énoncé ci-dessus (.htaccess adéquat et une version wordpress 2.9.1).Si tout plante, essayez ceci :
(j’ai lu sur le forum de support que certains tentent d’ajouter manuellement une table wp-users etc. Cela ne fonctionnera pas et n’est pas utile)

1° Allez dans votre SQL (phpmyadmin) ou utilisez le plugin wp-dbmanager et optimisez votre base de données. S’il s’agit de votre première installation, votre blog est vide, vous pouvez supprimer les tables de votre base de données.
2° Via ftp, supprimez votre wp-config.php, corrigez les éventuelles erreurs de connexion puis rechargez un tout propre (attention, n’introduisez pas d’espace blanc entre le début de ce fichier et le premier ou le dernier

3° Idem avec votre fichier .htaccess. (n’écrasez pas, supprimez-le puis uploadez un nouveau)
4° Ouvrez votre navigateur, videz le cache, les fichiers temporaires et l’historique (dans les options de votre navigateur) puis allez à l’adresse de votre blog. Suivez les instructions d’installation ou de mise à jour.
5° Si un problème subsiste, téléchargez une version propre du dernier WordPress et uploadez-la par ftp.
6° Ne touchez pas aux permaliens, sauf via phpmyadmin si vous savez ce que vous faites.

Résumé installation WordPress sur Free

Je vois souvent passer un appel à l’aide sur le forum de support au sujet d’une soi-disant table wp_user manquante lors de l’installation.

Pour en avoir le coeur net j’ai encore installé un WP sur un espace Free vacant (ayant transféré mes sites sur un vrai hébergeur, mes anciens espaces sont vides). Cela m’a pris 10 minutes en tout, aucun souci de cette sorte. Donc si cela vous arrive, c’est que vous avez tout fait dans le désordre. Alors je récapitule :

La première chose à faire pour installer WP sur Free est de ne rien installer du tout, d’activer votre site et la Base SQL chez Free. Quand c’est prêt, ne pas installer mais envoyer d’abord un fichier .htaccess ne contenant que :

(rappel: attention c’est .htaccess avec un point devant et c’est php 1 en laissant un espace entre php et 1)

Puis vous uploadez un WP. Ne configurez pas wp_config.php, laissez WP faire. Puis vous allez à l’adresse de votre blog. Dans le formulaire qui apparaît vous entrez vos données imposées par Free. N’inventez pas. Le nom de la base de données et le nom de l’utilisateur sont indiqués dans la feuille envoyée par la poste. Il se peut que le login et le nom de la base soit identiques mais pas toujours. Le mot de passe est également livré par Free. Ne reste que le nom de l’hôte qui est déjà rempli avec localhost. C’est valable mais faites pour un mieux, mettez sql.free.fr. Votre blog est installé. Ajoutez tout de suite un autre administrateur pour supprimer le login ‘admin’. Puis, surtout, ne touchez pas aux permaliens (sauf méthode indiquée). C’est tout. Cela ne doit pas durer plus de dix minutes au total.

L’informatique est aveugle, elle cause machine, elle ne supporte pas l’à-peu-près, les essais qui ressemblent, les tests ‘pour voir si avec ça ça marche’. Suivez la procédure normalement, calmement sans précipitation, ça va aller tout seul.